Skarverennet en Norvège : Très belles courses de Thibault 9ème, Nicolas 13ème, Vincent 27ème !

Nicolas, Thibault et Vincent étaient ce week-end en Norvège pour disputer une des plus fameuses courses populaires du pays : la Skarverennet. Au programme, 38km en style libre avec un parcours très costaud… Dès le départ la piste monte pendant plus de 3km, et tout est surdimensionné : les montées sont longues et raides, les descentes larges et rapides, les plats interminables… Pour se rendre au départ, il faut prendre un train qui mène au milieu de nulle part, à 50km à l’ouest de Geilo.

Les 12 000 concurrents ou randonneurs sont acheminés au départ de la course par des trains venus des quatre coins de la Norvège. Environ 2000 skieurs font la course à bloc pour comparer leurs temps avec les stars du ski de fond mondial Northug et Bjoergen, les 10 000 autres s’élancent sur le parcours plusieurs heures avant pour s’installer dans les montées du parcours et encourager leurs idoles. L’ambiance est incroyable, notamment pour les coureurs qui passent en tête ! La fin de la dernière montée ressemble à l’Alpe d’Huez lors du Tour de France !

skarverennetparcours

Il y a vraiment beaucoup de monde sur les montées du parcours !

Nos trois loups ont eu la chance vivre cette ambiance. En effet, après des départs prudents au début de la première montée, ils ont réalisé de très belles courses ! Thibault, longtemps à la lutte pour la 6ème place, a fini 9ème, parmi les tout meilleurs Norvégiens ! Nicolas a terminé 13ème juste derrière Finn Krogh (habitué des podiums en coupe du monde), après une très belle seconde partie de course. Il s’est incliné au sprint pour la 12ème place face à la légende Odd Bjorn Hjelmeset ! Vincent a aussi réalisé une bonne course avec sa 27ème place, malgré une glisse moyenne sur hauts les plateaux… Pour la petite histoire, Nicolas, Vincent et Thibault ont devancé le roi Northug…

La course a été remporté pour le Norvégien Martin Sundby devant Benoît Chauvet (qui a fait le déplacement avec les loups du Team) et un autre fondeur norvégien, Sjur Rothe.

Glissons ensemble vers la performance